Les Charges Constatées d’Avance (CCA) nécessitent de réaliser des écritures comptables spécifiques au moment de la clôture des comptes. Leur traitement est chronophage, c’est pourquoi Eyespenses a conçu un outil capable d’automatiser cette mission.  Voici comment traiter les CCA en comptabilité et comment Eyespenses vous aide dans ce processus. Qu’est-ce qu’une Charge Constatée d’Avance (CCA) : définition Une charge constatée d’avance (CCA) correspond à une facture payée et comptabilisée sur l’exercice

Dans l’entreprise, les charges constatées d’avance (CCA) sont des charges pluriannuelles (étalées sur plusieurs années) : contrats de maintenance, nettoyage et entretien… Lorsqu’elles sont traitées manuellement, les charges constatées d’avance complexifient les travaux de clôture. Nous avons rédigé plusieurs articles sur les charges constatées d’avance (CCA), leur mode de comptabilisation et les actions que les services comptables peuvent mener pour accélérer leur traitement.  Dans cet article, nous abordons plus en détail

Toute dépense effectuée par l’entreprise doit être enregistrée en comptabilité, même lorsque la facture n’est pas encore disponible. La question de l’écriture comptable à opérer dans cette situation doit se poser à l’instant T, mais aussi à la clôture de l’exercice, quand la charge est à comptabiliser et que la facture n’est toujours pas disponible.  Quelle écriture opérer ? Comment faire la régularisation à l’arrivée de la facture ?  Comment comptabiliser une

Gestion des FNP et CCA : Comment accélérer leur traitement La gestion des Factures Non Parvenues (FNP) et des Charges Constatées d’Avance (CCA) représente une lourde charge de travail pour les services comptables. Elle ralentit également la production des documents financiers nécessaires à la prise de décision stratégique. De fait, une meilleure gestion des FNP et CCA améliore la compétitivité de l’entreprise. Eyespenses répond à cet enjeu en proposant une